HMBS303 Biologie du développement, cellules souches, biothérapies

HMBS303 Biologie du développement, cellules souches, biothérapies2018-11-06T08:51:23+00:00
Crédits 5
Responsables Anne-Marie Martinez

Jérôme Moreaux

Martine Simonelig

Planning Programme UE Développement- Cellules souches 2018-2019
Intervenants
Objectifs Cet enseignement vise à établir une vision intégrée du développement chez les organismes invertébrés et vertébrés par des approches actuelles in vivo. Cet enseignement se décline depuis les aspects les plus fondamentaux jusqu’aux aspects médicaux et leurs mises en application par des approches à visée thérapeutique.
Description Cet enseignement se décline en 2 parties :
La première partie présente l’utilisation de modèles animaux invertébrés et vertébrés dans le but d’aborder de grandes questions actuelles dans le domaine de la biologie du développement :. 1- l’étude de la gamétogénèse et de la méïose,
. 2- les cellules souches et la régénération chez les invertébrés,
. 3- les mécanismes moléculaires contrôlant l’apoptose et la morphogénèse,
. 4- les contrôles épigénétiques du développement et de la prolifération 
cellulaire,
. 5- ARNs et développement,
. 6- Détermination du sexe et différenciation testiculaire,
. 7- Régulation des réseaux transcriptionnels dans le développement.
Les modèles nématode (Caenorhabditis elegans), drosophile (Drosophila melanogaster), ascidie (Ciona intestinalis), planaire (Schmidtea mediterranea), souris, poulet… sont ainsi présentés en explicitant, pour chacun d’eux, les intérêts majeurs de leur utilisation et les outils méthodologiques spécifiques mis en place.L’aspect évolutif est systématiquement mis en perspectives. Ceci permet d’aborder la deuxième partie du cours qui focalise sur le modèle humain, en particulier sur la thématique « Cellules souches et Biothérapies ».En effet, plusieurs espèces primitives présentent une capacité remarquable de réparation des tissus et des organes qui a été perdue au cours de l’évolution. Cependant, les cellules souches humaines ont conservé certaines propriétés essentielles, présentes chez les espèces primitives, pour la réparation tissulaire.Les thérapies cellulaires régénératrices présentent des possibilités presque illimitées qui vont transformer la nature même de la médecine et auront un impact déterminant sur nos systèmes de santé.Ces découvertes qui sont à l’étape d’essais cliniques et se rapprochent ainsi de nouveaux traitements pour les patients souffrant de cancers, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de maladies oculaires, de désordres neurologiques, de troubles sanguins et autres problèmes de santé seront donc abordées.
Observations Prérequis en termes de connaissances et du niveau de ces connaissances :

Les étudiants devront avoir des connaissances de bases en biologie cellulaire et signalisation cellulaire ainsi qu’en biologie moléculaire.

Modalités de contrôle des connaissances
1ère session Ecrit Oral TP CC
 

2ème session : écrit ou oral